Grâce au concours de Laura, une partie des pages web du site YASEP est en cours de traduction en français. Pour l'instant, ont été intégrées les pages suivantes : l'index, les registres, les instructions, la carte interactive des opcodes et YASEP16/32. D'autres pages devraient suivre, j'attends que Laura soumette d'autres pages.

Au début du projet, j'avais décidé de tout faire uniquement en anglais. Mon expérience m'a montré que le support de plusieurs formats ou langues différentes augmente la charge de travail, donc réduit le temps passé à créer des choses utiles. De plus, il y a toujours une version qui est à la traine et cela rend le projet incohérent, vu de l'extérieur. On a alors tendance à ne plus se référer qu'à la version "principale" (en anglais) et la version traduite sombre dans l'inutilité.

Ce coup-ci, il est bien clair que la version "officielle" du projet est en anglais. La traduction française sera probablement en retard sur un nombre inconnu de points, à mesure que le temps passe. Mais la démarche de traduction apporte plusieurs avantages :

* D'abord, j'ai tendance à écrire en anglais de manière absconse et à la fin je suis le seul à comprendre ce que j'ai écrit. La traduction me confronte à mes mauvaises manies et m'oblige à reformuler mes phrases, pour les rendre plus claires. C'est en accord avec mon exigence d'accessibilité, d'autant plus que la traductrice, Laura, est moins bonne en anglais et en technique que moi, et je voudrais être compris par des personnes encore plus débutantes.

* Ensuite, Laura est plus proche et plus exigente que les collaborateurs précédents. J'en attends une meilleure qualité et un meilleur suivi.

* Aussi, avoir deux versions d'une même page web force à séparer la présentation, le contenu et les scripts : c'est la nécessité de modularité et de non-redondance qui deviennent importants.

En plus, cela me permet de revoir et donc améliorer les pages originales, d'y faire du tri...

Comme d'habitude, je suis intéressé par toute remarque constructive pour améliorer le site.